Le mot du Directeur
Les œuvres artistiques et littéraires ne cessent de s’affirmer dans le monde moderne surtout avec la venue de l’évolution technologique. Elles font partie de la vie intégrante de toute la société de la nation toute entière. Ces œuvres font fortunes à un nombre de groupe important d’usagers et font la fierté d’un pays.
Pourtant, les créateurs de ces œuvres ne vivent ni ne profitent de leur talent et de leur travail. Peu d’entre eux réussissent à atteindre des revenus importants mais toujours précaires et temporaires.
Face à cette situation déplorable, la nouvelle direction de l’OMDA a axé ses efforts sur l’augmentation maximale et répartition subséquente des droits. Avec des stratégies basées sur l’amélioration de ses services à la fois pour les auteurs, promotion d’un environnement favorable pour les usagers et création d’un climat d’insécurité à l’endroit des pirates.
Les auteurs méritent d’être rémunérés comme tout travailleur. La lutte contre la piraterie est longue et difficile mais nous sommes sur la bonne voie pour la faire reculer de manière significative. Des nouvelles approches plus pertinentes sont en préparation d’une part avec des auteurs, des producteurs et d’autre part avec des sociétés sœurs étrangères et de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle.
Avec ces stratégies et la confiance des membres, nous pensons être à la hauteur de renverser cette situation déplorable et arriver à percevoir toute la rémunération du talent et du travail des auteurs pour qu’ils puissent vivre et profiter de leur talent.
Mais cette lutte nécessite surtout l’augmentation des engagements de tout en chacun et de l’Etat au niveau de la répression.
A l’ouverture de ce site web, je suis fier de constater que le résultat de nos efforts commence à se faire sentir et des milliers des auteurs ont confiance à nous.
Savaranonando
Tontolo iray mendrika arovana sy hajaina ny famoronana satria ny olona rehetra no mioty sy migoka ny soa avy amin’izany. Ny mpamorona dia mandany fotoana, hery, ron-doha, vola amin-karena izay vao mahavita ireny vokatra ankafizintsika sy ampiasaintsika ireny. Araka izany dia mendrika ny mandray ny tambin-kasasarany koa ny mpamorona. Toy ny asa rehetra mantsy ny asa famoronana ka ny zon’ny mpamorona izay aloantsika dia karaman’ny mpamorona ho tambin’ny fampiasantsika am-pahibemaso ny sangan'asany. Ireny no manome hery sy mamporisika ny mpamorona mba hamorona sangan'asa vaovao hatrany ho tombotsoan’ny rehetra sy ho fampiroboroboana ny kolontsaina Malagasy.
Mitaky sy manangona ireo zo ireo sy mitsinjara izany any amin’ny mpamorona tompon’ny sangan'asa nampiasaina no andraikitry ny OMDA. Efa be ny ezaka natao, fampahafantarana ny OMDA sy ny andraikiny amin’ny alalan’ny haino aman-jery isan-karazany, ny dépliant, gazety, bokikely, seminera, sns….Tsy mitsahatra manatsara ny fitaovana fampahafantarana ny zon’ny mpamorona ny OMDA.
Amin’izao fivoaran’ny teknolojia izao dia faly izahay fa afaka mampiasa ny tranokala « Site - web » ho an’olona rehetra eran-tany mikasika ny OMDA sy ny andraikiny ary ny zon’ny mpamorona.
Faly izahay noho ny fanehoam-pankasitrahana ataon’ireo mpamorona sy ny fahatsapan’ireo olona sy ireo fikambanana eto an-toerana ka hatrany ivelany ny ezaka izay natao. Izany rehetra izany no manome hery sy mampirisika anay hanao sy hikatsaka hatrany ny hanatsarana ny fiarovana ny zon’ny mpamorona sy hampivoatra ny zavakanto.Ny fanajana ny zon’ny mpamorona amin’ny alalan’ny fanefana ny karamany sy ny tsy fanaovana hosoka (piraty) dia fandraisana anjara lehibe amin’ny fampiroboroana ny zavakanto.